MISE À JOUR PAR PAYS

Formation MGA dans le nord-est de la Syrie

OCHA a formé 8 coordinateurs de cluster, 5 officiers du cluster de la santé ainsi que 25 personnes à Kirkouk des secteurs suivants: protection, eau et assainissement, santé, GBV, action antimines, groupe de travail sur le cash, logement et education. 54 participants ont été formés au MGA à Dahuk. De plus, les partenaires du cluster santé ont formé 44 personnes.

Session du GAM pour l’opération en Libye

Les équipes d’OCHA et d’UNICEF ont tenu une session de formation sur le MGA le vendredi 19 octobre à Tunis. Ils ont formé environ 35 personnes appartenant à des entités des Nations Unies et à des ONG internationales pour l’opération en Libye.

Whole-of-Syria response

WoS_response

Dans le but de renforcer les compétences nécessaires pour que les partenaires basés à Damas appliquent l’outil MGA (Marqueur de Genre et Age) dans les programmes futurs, en particulier dans le RPH, OCHA en collaboration avec les coordinateurs sectoriels et les sept formateurs GAM ont mené une série de formations destinées à réaliser cet objectif. Du 15 août au 10 octobre, 13 formations MGA ont été organisées pour l’ISC (1), les secteurs (9), le groupe de travail sur le genre (1), les fonds humanitaire pour la Syrie (SHF) (1) et les collegues d’OCHa

Session du GAM en Cisjordanie et à Gaza

La Cisjordanie et Gaza ont organisé six formations conjointes OPS et MGA, auxquelles ont assisté environ 200 participants. Dans les dispensaires de Cisjordanie, les points focaux sur le genre ont présenté des exposés sur l’analyse sexospécifique à l’intention des partenaires.

À Gaza, ONU Femmes, en collaboration avec les points focaux pour les questions de parité hommes-femmes et les groupes thématiques, a organisé des sessions MGA dédiées aux partenaires.

GAM_Gaza

 Renforcement des capacités sur le genre dans la programmation

ONU Femmes Cameroun a organisé une session de renforcement des capacités sur le genre et la programmation à Maroua, à laquelle ont participé 40 personnes représentant des agences des Nations Unies, des ONG et des organisations de la société civile, y compris les responsables du programme et du suivi et évaluation. L’objectif principal était de faciliter l’inclusion et l’utilisation du Guide sur le genre et du marqueur de genre et d’âge pour une programmation plus efficace tenant compte du genre, en particulier dans le prochain HNO-HRP 2019.

L’accent a été mis sur l’importance des données ventilées par sexe et par âge pour appuyer la collecte et l’analyse de données, ainsi que sur les indicateurs de résultats et d’objectifs sensibles au genre. Au cours de l’atelier, un ensemble d’indicateurs sensibles au genre ont été produits en fonction du contexte par les participants. Les participants ont appris à utiliser le marqueur du genre et d’âge grâce à l’exercice pratique en ligne.

Une formation similaire aura également lieu à Yaoundé.

Mission MGA à l’est de l’Ukraine

IMG_8750.JPG

L’équipe du marqueur de genre et d’age a effectué une mission d’une semaine en Ukraine en septembre afin de documenter la mise en œuvre du MGA. Les ONG et les partenaires ont largement utilisé le MGA au stade de la conception de projets et certains autres, tels que Médecins du Monde, au stade du suivi. Le personnel humanitaire a déclaré qu’ils trouvaient le MGA facile quand ils connaissaient bien leur projet. Plusieurs partenaires ont amélioré leurs projets en fonction des résultats du MGA.

L’équipe MGA, en collaboration avec le point focal pour le genre d’OCHA, a organisé 7 formations et rencontré plus de 50 chefs de bureaux, responsables de la programmation et collègues d’ONG pour discuter de la mise en œuvre du MGA.

Séance d’orientation du GAM à Damas, en Syrie

Le 5 septembre, 16 membres du groupe ISC, dont 4 participants à la formation de formateurs, ont participé à une session de 2h30 sur l’outil MGA. Les participants comprenaient des représentants de 8 clusters, dont ceux de l’alimentation, de l’éducation, de la protection et du logement. La séance d’orientation comprenait une orientation pratique et une discussion sur les résultats du MGA.

Lancement du MGA à l’est du Tchad

40 humanitaires ont participé à une séance d’orientation de 4 heures sur l’outil MGA à Abéché le 29 août. Parmi les participants figuraient des représentants des agences chefs de file de cluster, des ONG gouvernementales, locales et internationales; une autre session est prévue pour les responsables d’agences, les principaux responsables des programmes et le personnel de contrôle. Il a été couronné de succès malgré des problèmes techniques qui ont mis en évidence l’importance de disposer d’outils et de matériels fonctionnels entièrement fonctionnels en français. (Ces problèmes ont été resout depuis!) L’atelier de planification du CPH à Abéché a inclus une journée sur les thèmes combinés de la PSEA, AAP et le MGA.

 

Syrie

Syria_GAM

Un atelier de trois jours pour la formation de formateurs sur le MGA a eu lieu à Beyrouth (Liban) du 31 juillet au 2 août, auquel ont participé 35 participants venant de l’ensemble de la Syrie.

L’équipe ICCG a reçu un briefing sur le GAM en août et plusieurs groupes ont exprimé leur intérêt pour en apprendre davantage.

Une orientation sur le genre, la SADD, l’analyse comparative entre les sexes, la responsabilité et le MGA a également été organisée pour le Syrian Humanitarian Women Network, comprenant des travailleurs humanitaires, des activistes, des organisations de la société civile et des étudiants. Bien qu’un certain scepticisme a été exprimé à propos des outils, il a été convenu que les acteurs humanitaires doivent être responsables de la garantie des droits des personnes touchées.

Contact:
Lama Aljaradi

Yemen

Untitled designSept ateliers sur le Marqueur de Genre et d’Age ont été organisés au Yémen pour 148 humanitaires. Parmi les participants à Sanaa et Aden figuraient des equipes de clusters regionales, des membres du réseau sur le genre, le Centre de recherche sur le développement et le genre de l’Université de Sana’a, l’ONU, des ONG, le personnel de l’Unité de financement et des représentants de clusters. Beaucoup ont déjà commencé à utiliser l’outil dans la conception de leur projet. D’autres formations sont prévues.

Lire le Plan MGA pour le Yemen .

Contact:
Sarah Ahmed

Chad

ChadDes ateliers GAM au Tchad sont en cours dans le cadre du processus de planification HPC. Lisez le plan d’action du Tchad pour plus d’informations.

Contact:
Rachelle Elien

 

 

Bangladesh: 

BangladeshLe Bangladesh lancera le MGA au debut du processus HRP en aout

Contact:
Simon Opolot
Sharmin Akter

Ukraine:

L’Ukraine a lancé le processus HPC avec une formation MGA pour un maximum de 100 participants sur trois sites, dirigée par les points focaux de l’OCHA pour le genre.

Contact:
Yuliya Pyrig
Olena Tur

Des formations MGA au niveau des pays ont également été organisées aux Philippines, au Pakistan (à distance), au Congo, au Bangladesh, en RDC, au Cameroun, en Ouganda, au Nigeria et au Libéria.

Le 19 juillet, la première formation régionale sur le genre dans l’action humanitaire a été organisée pour 22 membres du personnel d’ONU Femmes en Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale. Christine Mougne, conseillère genre déployée au Congo, a rejoint la formation GiHa à distance pour animer une session sur le marqueur du genre et d’âge.

D’autres nouvelles… 

L’équipe de coordination humanitaire au Nigéria a approuvé le marqueur du genre et d’âge, 27 juin 2018

Après avoir mis en place l’équipe technique et donné l’orientation du marqueur du genre et d’âge, le responsable du Fonds humanitaire du Nigéria s’est engagé à utiliser le marqueur du genre et d’âge comme obligatoire pour l’allocation de fonds.

Après avoir rédigé une note d’orientation stratégique, les conseillers GenCaps ont expliqué aux HCT comment ils pouvaient s’engager pour que le genre soit pleinement intégré dans le PRH et a recommandé d’adopter le nouveau marqueur de genre et d’âge et d’identifier le mécanisme de son déploiement avec l’aide de GenCap.

Les HCT a exprimé son appréciation de la note d’orientation stratégique, qu’il a décrite comme claire et simple, et a pleinement souscrit à la stratégie dans son ensemble, y compris l’adoption du marqueur de genre et d’âge et la mise en place d’un cadre de responsabilisation.

Lancement du marqueur du genre et d’âge pour surveiller l’action humanitaire, 21 juin 2018

Le 21 juin, le marqueur de genre et d’age de l’IASC a été lancé lors de la réunion de haut niveau de l’ECOSOC intitulée “Un effort collectif pour ne laisser personne de côté: renforcer les programmes d’égalité des genres dans l’action humanitaire”. L’événement comprenait les opérations européennes de protection civile et d’aide humanitaire (ECHO), ONU Femmes, OCHA, la Commission de protection des femmes réfugiées (WRC), la Mission permanente des Émirats arabes unis auprès de l’Organisation des Nations Unies, GenCap et le projet Keep Liberia.

Maintenant plus que jamais, il est essentiel de veiller à ce que les projets, la programmation et l’assistance humanitaires prennent en compte la problématique hommes-femmes. À l’échelle mondiale, plus de 130 millions de personnes sont touchées par des crises humanitaires et ont besoin d’une assistance vitale. Si les conflits restent le principal facteur des besoins humanitaires, les catastrophes naturelles ont également de lourdes conséquences sur la vie, la dignité et le bien-être des personnes.

L’intégration d’une démarche soucieuse de l’égalité entre les sexes dans l’action humanitaire a permis d’accroître de manière significative la capacité de la communauté humanitaire à faire face aux besoins, aux risques et à la vulnérabilité des femmes, des filles, des hommes et des garçons. Cependant, l’intégration systématique de l’égalité entre les femmes et les hommes à toutes les étapes de la réponse humanitaire continue à rencontrer des problémes.

“Dans certaines sphères de la réponse humanitaire, la programmation en faveur de l’égalité des sexes est toujours considérée comme une option supplémentaire, voire même un fardeau”, a déclaré la Sous-Secrétaire générale, Ursula Mueller, lors de l’événement “L’inégalité des sexes dans l’action humanitaire ou tout autre domaine – n’est pas une option”.

Le marqueur de genre avec âge de l’IASC a été créé en réponse à cela et à d’autres problèmes prioritaires dans les forums humanitaires au cours des trois dernières années. Le MGA examine dans quelle mesure les actions de programmation essentielles prennent en compte les différences liées au sexe et à l’âge dans la conception et la mise en œuvre des programmes humanitaires. Il évalue également la pertinence et la cohérence du programme, les engagements importants du WHS et de Grand Bargain. «Pour la première fois, nous disposons d’un outil qui permet de calculer automatiquement et objectivement la qualité de la programmation humanitaire. C’est vraiment un prototype dans ce qu’il mesure et dans les simples conseils qu’il fournit » a expliqué Deborah Clifton, conseillère en matière de genre à l’IASC.

Le marqueur du genre et d’âge a été mis à l’essai pendant trois ans dans 10 pays et a suscité une réaction très positive avant son déploiement mondial pour le cycle de planification humanitaire de 2019. Il sera également disponible en français, espagnol et anglais.

Le marqueur de genre et d’âge de l’IASC est déployé avec succès dans différents pays,  4 avril 2018

Après son approbation le 9 mars 2018, le marqueur de genre et d’age de l’IASC a commencé son déploiement dans divers endroits.
L’atelier MGA Leader, une formation de trois jours destinée aux conseillers pour l’égalité des sexes et à ses homologues de six pays, a été organisé pour la première fois à Nairobi, au Kenya. Les 25 participants ont appris à utiliser avec confiance l’outil pour devenir eux-mêmes ambassadeurs du MGA dans chaque pays.

Des formations ont été dispensées aux responsables des points focaux pour le genre et des clusters à Maroua, au Cameroun. Les participants ont eu une explication détaillée du MGA et ont été encouragés à utiliser l’outil jusqu’à ce qu’ils deviennent confiants avec lui. Une deuxième partie de la session a été consacrée à un échange de points de vue sur la promotion et le plaidoyer autour du MGA.

«Les participants étaient satisfaits d’apprendre comment utiliser un outil intégrant le genre, l’âge, la diversité et s’assurant que personne ne soit laissé pour compte», a déclaré Nicoletta Ngambi, experte en genre et aide humanitaire à ONU Femmes, qui a participé elle-même à la formation du MGA Leader Nairobi, du 26 février au 2 mars.
À la fin du mois de mars, des experts en matière de genre, tels que Nicoletta, ont formé d’autres points focaux et responsables de clusters à Yaoundé, au Cameroun.

Les participants étaient satisfaits d’apprendre à utiliser un outil intégrant le genre, l’âge et la diversité et s’assurant que personne ne soit laissé pour compte

20180317_144811_resized

Au Yémen, 115 participants issus d’ONG, de partenaires du Fonds commun pour l’aide humanitaire des Nations Unies et de coordonnateurs sous-nationaux ont bénéficié d’une formation «Marqueur de genre et d’age».

«Les participants ont fait preuve de beaucoup de réceptivité et d’enthousiasme», explique Sara Ahmed, conseillère en genre à UNOCHA Yémen. «Ils ont considéré le MGA comme un outil efficace pour concevoir des projets et des programmes et leur point de vue a changé: l’égalité entre les sexes est une exigence des donateurs».

Aux Philippines, Indai Sajor, conseillére IASC en genre, a clôturé une session sur le marqueur de genre et d’age à Manille, organisée par OCHA Philippines le 26 avril. Cette session a été ouverte par le directeur de pays Mark Bidder.  Trente deux (32) participants de la CoP GIHA, du Groupe de travail sur la gestion de l’information, du Groupe de communication humanitaire, de la CoP d’engagement communautaire, du Groupe de travail sur la trésorerie, du Réseau Femmes en situations d’urgence et de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, responsables de la CICG ont pris part à la formation.

DSC_4395

Le marqueur du genre et d’âge examine dans quelle mesure des actions de programmation essentielles traitent les différences de réponse humanitaire liées au sexe et à l’âge. Il a été développé en réponse à des demandes de renforcement du marqueur de genre initial de l’IASC en incluant l’âge et, plus important encore, en ajoutant une composante de surveillance. En plus de fournir un outil élargi pour mesurer l’efficacité du programme, il s’agit d’un outil d’enseignement et d’auto-surveillance précieux, qui permet aux agences et aux partenaires d’apprendre par la pratique en renforçant une programmation efficace tenant compte de tous les aspects de la diversité.

Plus d’information sur le marqueur de genre et d’age de l’IASC