Procédure de vérification des projets: instructions

Le marqueur de genre et d’âge de l’IASC a été conçu en réponse aux demandes émanant du terrain, pour un outil qui les aiderait à comprendre comment faire pour améliorer la programmation en matière d’égalité des genres. Les gens savaient qu’il leur manquait quelque chose, mais il y avait peu de conseils pratiques sur la façon dont les projets pourraient être améliorés.

Le GAM propose 12 actions de programmation pour améliorer l’attention portée au genre et à l’âge dans les projets et programmes.

C’est le processus de discussion et de réponse aux questions posées par le MGA qui crée de meilleurs projets. Idéalement, le MGA est utilisé comme un exercice de planification ou de suivi d’équipe. (Voir la vidéo pour des exemples.) En tant que superviseurs, donateurs ou gestionnaires, nous n’avons pas besoin de savoir quel «code» les personnes ont reçu sur leur MGA; nous demandons seulement la preuve qu’ils ont rempli le questionnaire.

Seule la page de résultats du MGA doit être soumise avec la proposition, comme preuve. Dans la phase de conception, la page de résultats contient les codes de 4 clés GEM et le code général du projet MGA. Dans la phase de suivi, il fournit des résultats pour 12 mesures ou indicateurs d’égalité de genre.

Les résultats du genre avec le marqueur d’âge (MGA) NE DEVRAIENT PAS être examinés méthodiquement pendant le processus de validation du projet: ce n’est pas un test ni une norme à atteindre. Le MGA ne peut pas être appliqué au projet de quelqu’un d’autre; en tant qu’outil d’apprentissage réflexif, il est conçu pour être utile au porteur de projet. Nous avons seulement besoin de savoir que les gens ont terminé le MGA.

Les quatre clés MEG PEUVENT être utilisées pour vérifier la qualité narrative et la cohérence des projets ou programmes. Ils sont également utilisés pour réfléchir à la prise en compte du genre et de l’âge dans les plans de regroupement, les HNO et les HRP.

Ces questions clés sont:

1 . L’assistance répond-elle aux rôles et à la dynamique de pouvoir liés au genre identifiés dans l’analyse?

  1. L’aide est-elle adaptée aux différentes priorités et préférences des différents groupes d’âge et de sexe?
  2. Est-il clair que les femmes et les hommes affectés influencent et participent de manière égale à la réponse?
  3. La réponse / le projet pourra-t-il rapporter et comparer les avantages d’assistance reçus par les femmes avec les avantages reçus par les hommes?

Le code MGA indique également si un projet intègre l’attention portée à l’égalité des sexes (M) ou s’il s’agit d’une «action ciblée» (T) visant à lutter contre la discrimination. Dans les contextes humanitaires, nous prévoyons que 98% des projets intègrent la problématique hommes-femmes. Si un projet est codé «T», il devrait être clair que l’objectif du projet est d’aider un groupe défavorisé en particulier à atteindre ou à garantir l’égalité.

Les meilleurs programmes ne proviennent pas du code MGA – ils proviennent des REFLECTIONS sur les questions!